Mort d'Antoinette Fouque, pionnière du mouvement féministe

Mort d'Antoinette Fouque, pionnière du mouvement féministe

Antoinette Fouque, l'éditrice

Le grand public a découvert de multiples auteures grâce à la société d’édition d’Antoinette Fouque, qui propose plus de six cents ouvrages voués à la création féminine. Antoinette Fouque voit à quel point les femmes occupent une place mineure dans le secteur de l’édition à force de côtoyer les milieux intellectuels. L'éditrice inaugure une première librairie à Saint-Germain-des-Prés à Paris, où elle présente l'ensemble de la littérature féminine du moment. Elle fonde Les Editions des femmes au début de la décennie soixante-dix. Les Librairies des femmes ouvrent à la même époque.

Une militante et des mouvements

Au début de la décennie 80, Antoinette Fouque s'installe aux Etats-Unis et se met en retrait du MLF. Le MLF, alors en proie à des luttes intestines, perd de l’influence. Avec l’appui de quelques militantes, elle met en branle le Mouvement de Libération des Femmes. Antoinette Fouque s’est battue tout au long de son existence pour faire évoluer le droit des femmes. Le MLF, mouvement de libération des femmes,) fut fondé à l'Institut national de la propriété intellectuelle pour éviter tout détournement par les partis.

Enfance et jeunesse d’Antoinette Fouque

De sa jeunesse passée dans un quartier défavorisé, Antoinette Fouque va conserver toute son existence un fort enracinement à gauche. C'est dans la cité phocéenne qu'Antoinette Fouque est née Son enfance se déroule tranquillement tranquille dans la cité phocéenne.

Dans les pages de trois essais, Antoinette Fouque développece qu'elle nomme la féminologie. La théoricienne abhorre les noms en "-isme", qui renvoient à une idéologie. Elle fait par conséquent naître le mot "féminologie". Le combat de cette féministe n'a rien à voir avec un activisme féminin pur et dur, il revendique son attachement à la maternité, qui ne peut selon la théoricienne s’opposer à la libération des femmes. Antoinette Fouque n'était pas réellement en phase avec l'essayiste Simone de Beauvoir et ce que cette dernière défend dans "Le deuxième sexe".

Articles